Société par action simplifiée (SAS) : comment ça marche ?

La SAS est une entreprise commerciale comprenant au moins deux associés dont les responsabilités, quand bien même limitées, dépendent hautement de leurs apports. Découvrez dans cet article le fonctionnement d’une SAS.

SAS : qu’est ce que c’est ?

Comme mentionné précédemment, la Société par Action Simplifiée comporte au moins deux associés. Un associé peut être un indépendant ou une personne morale. Il est également possible d’avoir seulement un associé au lieu de deux. Cette possibilité est offerte dans un cas que vous pouvez découvrir sur le site https://www.actisas.fr. Retenons que les associés d’une SAS n’ont pas la possibilité de demander une somme au-dessus de leur contribution individuelle au capital pour rembourser les dettes non payées réclamées par les créanciers. En ce qui concerne les activités, la plupart peuvent être menées sans aucune contrainte dans une SAS. Cependant, il existe certaines activités qui ne bénéficient pas du même titre de liberté. On peut compter parmi elles l’assurance et le tabac. En plus, certaines catégories d’exercices sont soumises à des impôts.

Comment fonctionne une SAS ?

La SAS est connue pour la liberté que procure son mécanisme de fonctionnement. Elle offre une souplesse qu’on retrouve difficilement ailleurs. En effet, la malléabilité représente le critère principal d’une SAS, et cela se relève surtout au niveau des lois et statuts en vigueur. Ainsi, un associé dispose d’un libre pouvoir de décision dans le fonctionnement global, la gestion et les décisions de groupe. Il doit être prévu pour le bon fonctionnement de la société une assemblée générale qui doit avoir lieu chaque année pour la réalisation et la validation des tâches importantes. Même si la définition de l’entreprise évoque une association de deux personnes au minimum, il faut noter que la société doit avoir un président à sa tête. Le président a des responsabilités civile et pénale. Il reste cependant un salarié comme tous les autres et doit par conséquent apporter sa contribution à la sécurité sociale.