Comment reconnaît-on un pédé ?

La France compte de plus en plus de pédés. Ils vivent en famille comme tout le monde et dissimulent plus longtemps que possible leur penchant sexuel. Mais il y a des signes qu’on ne peut cacher quand on est pédé. Découvrez-les dans cet article.

Les signes montreurs d’un pédé

Un pédé, c’est un homosexuel. Il se reconnaît à ses soins trop excessifs sur le corps (style de vie provocant). Il est caricaturé, se coiffe d’un style impeccable qui ne peut pas ne pas attirer l’attention des autres. Il a tendance à s’exhiber dans tout ce qu’il fait, dans tout ce qu’il porte et même dans tout ce qu’il mange en public avec ses amis. Son cercle d’amis est majoritairement constitué de femmes. C’est une astuce pour ne pas se laisser remarquer comme pédé. Il se fait plus aimer des femmes, juste pour s’approprier les manières d’une femme. C’est pourquoi un pédé aura du plaisir à côtoyer l’esthéticienne pour se tailler une belle apparence.

Où rencontrer un pédé ?

Un pédé aime fréquenter les bars, les boites de nuit, en compagnie de ses amis. Ici, il va se retrouver au cœur d’un groupe d’hommes. Lorsqu’ils se rencontrent à ces occasions, ils se sentent très comblés au point qu’ils ne sépareront qu’à la pointe du jour. Ils prennent tout le temps (la nuit) à discuter, jouer aux "games", boire et danser. Ils font la vie comme bon leur semble.

Il y a même des quartiers parisiens où nul n’entre s’il n’est pédé. Ce sont les pédés qui les peuplent et en forment la communauté. C’est, par exemple, le cas du quartier Le Marais. Il est spécialement dédié à la population des pédés. En général, il existe plusieurs signes physiques par lesquels l’on peut reconnaître un pédé. Toutefois, il faut éviter les jugements trop plats susceptibles d’induire en erreur.